Ulcere-de-jambe.com
 
   
   
 
Douleur exprimée / entendue

 
   
 
  D'après l'enquête réalisée entre avril et novembre 2007 auprès de 792 infirmiers (ières)
   
ulcere
Les résultats de l'enquête et le traitement des données obtenues (voir diagrammes ci-dessus) montrent que pour les soignants : « les patients se plaignent plus souvent qu'ils n'ont mal ». Cette conviction est en opposition avec la définition de la douleur, puisque rappelons-le « si la douleur est exprimée, elle existe ».
   
ulcere
Cette conviction peut avoir trois conséquences sur le comportement du soignant :
 une réaction insuffisante face à la douleur entendue, avec toujours un doute sur le fondement de cette plainte,
 une écoute faible de la douleur exprimée, avec donc une partie des douleur exprimées qui n'est pas entendue,
 une motivation faible à rechercher une douleur non exprimée.
   
ulcere
Il est donc important de changer cette conviction pour pouvoir assurer une prise en charge correcte de la douleur.
   
ulcere
Ce changement peut reposer sur une meilleure connaissance de la douleur, une reconnaissance de la composante émotionnelle ou cognitive de la douleur, l’acceptation du patient comme évaluateur objectif de sa douleur…