Ulcere-de-jambe.com
 
   
   
 
Les pansements

ulcere La vocation du pansement
 

La phase de détersion passée, le pansement a comme objectif principal de maintenir un milieu humide mais sans macération. Pour cela il doit être capable d'absorber les exsudats, malgré la pression exercée par l'application d'une compression par bande (ou d'une autre nature).

ulcere Les différents pansements utilisés
 

Les pansements les plus utilisés dans l'ulcère sont :
les pansements gras, qui sont efficaces dans les ulcères non exsudatifs,
les hydrocolloïdes, historiquement les premiers pansements de la cicatrisation humide, mais qui ont tendance à provoquer macération et endommager les berges au retrait (notamment dans les cas d'ulcères avec eczéma, atrophie blanche, hypodermite, oedème...),
les hydrocellulaires, pansements absorbants particulièrement adaptés aux ulcères, notamment si l'exsudat est important et les berges fragilisés.
les alginates, dans les ulcères hémorragiques (du fait de leurs propriétés hémostatiques).

L'utilisation de compresses est déconseillée car elles maintiennent une forte macération (l'eau absorbée est immédiatement relarguée sur la plaie sous l'effet de la compression).

ulcere Cas particuliers
 
En cas de plaie infectée, on peut utiliser un pansement ayant une action bactériostatique ou bactéricide (argent, charbon ...).
En cas de plaie dont la cicatrisation est ralentie ou arrêtée, l'application d'acide hyaluronique sur la plaie permet de relancer la cicatrisation.
   
   
   
Questions - Réponses
   
Existe-t-il des pansements cicatrisants ?
 
Le pansement crée un environnement favorable à la cicatrisation de l’ulcère. On sait que le milieu humide et chaud favorise la cicatrisation. Trop d’humidité aggrave l’état cutané autour de la plaie. Il faut donc un pansement capable d’absorber tout en maintenant le milieu humide de la plaie et un environnement relativement sec autour de celle-ci pour éviter toute macération qui est source d’aggravation.

Quand une plaie est de tendance sèche, ce qui est rare, il faut au contraire apporter une certaine teneur en eau pour l’hydrater et stimuler la cicatrisation. On utilise alors des pansements riches en eau ou du gel sous un pansement.


Pourquoi les infirmières ne changent-elles pas plus souvent mon pansement?
 
Le changement de pansement représente une perturbation pour la plaie et son environnement. De plus, c’est un acte souvent douloureux pour le patient. C’est pourquoi on ne change le pansement que lorsque c’est nécessaire. Par exemple, lorsque le pansement est saturé par l’exsudat, c’est-à-dire qu’il ne peut plus absorber les liquides produits par la plaie. Ou lorsque l’on veut pratiquer une détersion, c’est-à-dire retirer les débris présents dans la plaie que l’on aura ramollis par un pansement adapté. Les situations varient, c’est pourquoi il n’existe pas de durée standard entre deux pansements.

Ne vous inquiétez donc pas si votre pansement n’est pas changé tous les jours, ce n’est pas parce que l’on ne s’occupe pas de vous, c’est parce qu’on laisse la cicatrisation se dérouler sans la perturber.